Quels sont les implants remboursés par la sécurité sociale ?

A travers cet article, faisons le tour de la question du remboursement et de la prise en charge par les complémentaires Santé pour les implants dentaires.

Comment ne pas payer un implant dentaire ?

Plusieurs solutions s’offrent à vous, la première étant d’être inscrit à la Sécurité Sociale, qui prend en charge une partie du soin. En effet, les couronnes dentaires peuvent être remboursées à hauteur de 70 %. Quant aux mutuelles Santé, elles permettent de compléter la prise en charge de la Sécurité sociale. Les organismes tels que la Croix Rouge ou l’APAD (Association pour la Pratique de l’Art Dentaire) peuvent aider les personnes en situation de précarité.

La prise en charge par la Sécurité sociale

La réponse est malheureusement : non. En effet, les implants dentaires ne sont pas reconnus par la Sécurité Sociale, car c’est un acte considéré comme étant HN (Hors Nomenclature). Il s’agit là de soins qui n’apparaissent pas sur la liste des produits et prestations pris en charge par la Sécurité Sociale. Ils ne figurent donc pas sur la liste des actes médicaux pris en charge par l’assurance-maladie.

Implant dentaire et prothèse dentaire, quelle différence ?

L’implant dentaire permet la pose d’une prothèse dentaire. Constituée d’une vis en titane qui remplace la racine, la fausse dent sera ensuite imbriquée sur la vis. La prothèse dentaire (amovible, fixe ou sur un implant), quant à elle, n’est qu’une solution temporaire grâce à laquelle le patient pourra conserver un bon aspect esthétique. En clair, la prothèse dentaire sert à remplacer ou réparer une dent. L’implant, quant à lui, n’est qu’une fausse racine.

See also  3 natural treatments for scabies

Comment se faire payer un implant dentaire ?

Tout dépendra de votre mutuelle, étant donné que la Sécurité Sociale ne prend pas en charge les actes hors nomenclature. Parmi les mutuelles les plus connues, vous pouvez compter sur Groupama ou Direct Assurance.

L’implant dentaire, qui coûte environ 1 000 €, peut être en parti pris en charge par la Sécurité sociale. La couronne qui accompagne l’implant dentaire est, quant à elle, prise en charge. Vous pouvez demander un devis à votre dentiste pour avoir une idée de la prise en charge.

Quelles prothèses dentaires sont remboursées en 2023 ?

Grâce à la réforme du 100 % santé mise en place en 2020, certaines prothèses sont totalement prises en charge par la Sécurité Sociale en 2023 :

  • les prothèses amovibles en résine,
  • les couronnes ainsi que les bridges,
  • les couronnes en zircone (incisives, canines et prémolaires uniquement),
  • les couronnes en céramique (incisives, canines et premières prémolaires uniquement),
  • les bridges en céramiques sur les incisives.

Quel est le coût d’une prothèse dentaire ?

Le prix d’une prothèse dentaire varie selon le praticien et l’emplacement de la prothèse. Ainsi, les tarifs peuvent aller de 350 € pour une couronne dentaire métallique, à 2 350 € pour un implant dentaire.

  • Couronne dentaire métallique ou céramo métallique : de 350 à 1 200 €.
  • Couronne dentaire en céramique : entre 600 et 1 500 €.
  • Prothèse dentaire inlay-core (ou dent sur pivot) : entre 125 et 300 €.
  • Prothèse dentaire amovible : entre 1 230 et 2 500 €.
  • Prothèse dentaire amovible partielle : entre 380 et 550 €.
  • Bridge sur deux dents piliers : entre 1 300 et 2 000 €.
  • Implant dentaire : entre 1 250 et 2 350 €.
See also  11 natural treatments for hemorrhoids

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut
Retour haut de page