Comment calculer pour savoir si on a le droit à la CMU ?

La CMU constituait un dispositif destiné à offrir une couverture santé minimale complémentaire à toute catégorie de personnes ayant des revenus ou des ressources faibles. Comment estimer vos droits à la PUMA (ex-CMU) ?

Elle était décomposée en CMU dit de base remplacée aujourd’hui par la Protection Universelle Maladie (PUMa) et en CMU-C remplacée par la Complémentaire santé solidaire (CSS). Malgré ces changements importants, les conditions d’accès à la CMU n’ont pas véritablement changé. Il est notamment possible de faire une estimation pour savoir si, oui ou non, vous avez droit à la CMU. Voici comment faire ce calcul.

Utiliser un simulateur en ligne

Pour estimer vos droits à la CMU décomposée en PUMa et en CSS, il faut faire une simulation sur une plateforme web spécialisée. Il existe de nombreuses enseignes spécialisées dans les offres d’assurance ou de mutuelle santé qui donnent accès à un simulateur en ligne gratuitement. Quel que soit le dispositif choisi pour calculer votre droit à la CMU, vous serez soumis à un formulaire à remplir. Cette dernière intègre un ensemble de questions précises portant principalement sur :

  • vos ressources
  • votre lieu de résidence
  • la composition de votre foyer
     

Déclarer vos ressources

Lors de cette simulation gratuite et anonyme, ce sont surtout vos ressources qui détermineront votre éligibilité à la couverture maladie universelle complémentaire ou à la complémentaire santé solidaire. Donc quand vous livrerez vos informations sur vos revenus en euros perçus en France ou à l’étranger, soyez le plus honnête et précis possible.

See also  Virtualization of genetic data. How MyHeritage DNA works

Les plafonds de ressources définis pour avoir droit à la CMU ne doivent pas être dépassés. Pour cette simulation CMU, il faudra déclarer tous vos revenus, salaires et assimilés, à l’exception des aides au logement.

Indiquer votre lieu de résidence

Pour faire la simulation afin de savoir si vous avez droit ou non à la CMU, il faudra également indiquer votre lieu de résidence dans le formulaire. Dans la case « Lieu de Résidence », il faudra choisir entre la France et un DOM.

Selon l’endroit où vous habitez, les plafonds de ressources à respecter vont alors différer. Dès que vous finissez de remplir cette case, le simulateur CMU utilisé appliquera le plafond de ressources correspondant.

Indiquer le nombre de personnes dans le foyer

Pour la simulation des droits à la CMU, la personne sera également invitée à indiquer le nombre de personnes dans le foyer. Cette information est importante, car toute personne membre du foyer peut être éligible à la couverture maladie universelle. C’est ce nombre de personnes en charge qui déterminera d’ailleurs le montant maximum des ressources à déclarer.

Prendre en compte l’interprétation des résultats de la simulation

Une fois que vous avez fini de répondre à toutes les questions posées sur le formulaire de simulation CMU en ligne, il faudra cliquer sur le bouton « Calculer » ou « Valider », placé généralement en bas. C’est cette opération qui complètera l’estimation de vos droits ou non à la couverture maladie universelle. Selon le simulateur en ligne utilisé, l’interprétation des résultats de l’estimation pour votre participation ou non à cette mutuelle de santé gratuite peut être différente. 

See also  Natural Intestinal Worm Treatments

Qu’à cela ne tienne, les résultats de votre simulation sont immédiats. Si le résultat est positif, vous pourrez alors entamer très vite la procédure de demande de CMU à la CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie). Concrètement, c’est cet organisme qui est habilité à étudier vos droits à la CMU en France.

Par contre, si lors de la simulation en ligne, vos ressources vont au-delà des plafonds donnant accès à une mutuelle gratuite, vous n’avez nullement droit de bénéficier à la CMU. Mais là, puisqu’il s’agit simplement d’une simulation, vous pouvez toujours faire une demande auprès de la CPAM. Même si elle ne valide pas votre éligibilité à la CMU, la CPAM peut étudier, en même temps, vos droits à d’autres types d’aides. En effet, vous pouvez être éligible à d’autres aides pouvant couvrir vos participations à une mutuelle. C’est le cas notamment de l’aide à la complémentaire santé ou ACS.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut
Retour haut de page