Quels sont les 6 endroits du corps à être le plus touchés par les TMS ?

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) sont des maladies professionnelles qui peuvent affecter la totalité des membres du corps humain et dont les conséquences impactent la santé des salariés. Quels sont les endroits du corps les plus touchés par les TMS ?

Quels sont les facteurs de risques d’apparition des TMS ?

Ces troubles de la santé font l’objet de campagnes de prévention de plus en plus nombreuses dans le secteur du travail, notamment en entreprise. Et pour cause, cette maladie professionnelle se développe suite à la répétition de gestes et postures inadaptés qui dégradent les articulations et les muscles au fil du temps. En dehors du travail, les TMS représentent des maladies susceptibles de se déclarer en raison de facteurs de risques biologiques (âge, maladie chronique, etc), liés à l’environnement (stress, froid, etc) et psychosociaux (mauvaise entente au travail entre collaborateurs, manque de soutien de l’employeur, etc).

L’impact des TMS sur le corps 

Les troubles musculo-squelettiques sont des maladies professionnelles qui provoquent un impact variable sur le corps des salariés, selon leur place dans l’entreprise, les gestes et postures qu’ils adoptent ainsi que leur hygiène de vie en dehors du travail. Quoi qu’il en soit, les TMS peuvent provoquer des troubles de la santé sur la totalité des articulations du corps humain, aussi bien au niveau des membres inférieurs que des membres supérieurs.

TMS et cervicales

Les douleurs cervicales, appelées cervicalgie, sont souvent les conséquences de postures pendant lesquelles les muscles situés à l’arrière du cou ne cessent d’être contractés au fil de la journée de travail. Les mouvements qui découlent de cette position pendant laquelle le cou est en flexion ou extension prolongée, provoquent des douleurs chroniques qu’on retrouve chez des salariés qui exercent un travail immobile (bureau) ou minutieux (infirmière, artisan). En prévention, on recommande de redresser la posture du corps très régulièrement dans la journée, jusqu’à sentir la totalité de sa colonne vertébrale droite. Quelques étirements en dehors de son activité professionnelle peuvent permettre de limiter le risque de survenue des douleurs chroniques.

See also  How much do baby diapers cost?

L’impact sur les épaules

Les douleurs surviennent suite à des mouvements répétés au-dessus du niveau des épaules et s’accentuent avec le port de charges lourdes et les vibrations. L’impact sur les épaules, appelé syndrome de la coiffe des rotateurs, provoquent tendinites et lésions du coude si aucune méthode de prévention n’est mise en place avant l’apparition des symptômes. On recommande d’éviter les tâches répétitives qui éloignent les bras du corps ainsi que la contraction répétée des épaules comme c’est le cas dans les métiers manuels et certains sports. 

TMS et articulations du coude

Au niveau du coude, les TMS sont les conséquences de mouvements qui incluent à la fois une flexion/extension du poignet ainsi qu’une rotation du coude. Cela provoque des douleurs au niveau des tendons du coude, qui rendent douloureux les gestes de la vie quotidienne en dehors du travail. En prévention, on conseille d’échauffer ses articulations avant sa prise de poste, notamment en cas de travail à la chaîne et de corriger certaines positions à risques pour limiter l’impact des TMS sur sa santé. 

Les poignets 

Lorsqu’il subit des flexions/extensions répétées ainsi qu’un appui prolongé de la main sur un revêtement dur, le poignet devient impacté par le syndrome du canal carpien responsable de symptômes désagréables tels qu’un engourdissement de la main, une sensation de décharge électrique, voire des difficultés à utiliser la pince. En prévention, il faut limiter les mouvements répétitifs surtout les torsions du poignet et évitez d’être au contact de vibrations (ou utiliser une paire de gants pour bloquer leur impact sur les articulations).

See also  Progressing on a bike after 40

TMS et genoux

Pour prévenir l’apparition des troubles musculo-squelettiques des genoux, il est recommandé de surveiller son poids corporel ainsi que de porter des équipements qui protègent les articulations comme des chaussures adaptées et des genouillères. De manière générale, il faut corriger les gestes et postures au travail qui sont responsables d’une douleur au niveau des genoux du salarié.

Le dos

La lombalgie résulte d’une tension prolongée des muscles, ligaments et disques situés au niveau du dos. C’est le cas des professionnels sédentaires (bureau) ou de ceux qui font un travail exigeant de la force (maçon). En prévention, certains étirements du dos (torsion du buste) peuvent retarder l’apparition de symptômes douloureux et invalidants dès lors qu’ils sont pratiqués avec rigueur.

Laisser un commentaire

Retour en haut
Retour haut de page