Comprendre les pleurs de décharge : causes, conséquences et solutions efficaces

La naissance d’un enfant est un moment merveilleux agrémenté de périodes plus complexes notamment lors des premières semaines de vie de votre nourrisson. Il existe une période où vous rencontrerez des pleurs dont ceux que l’on appelle les pleurs de décharge.

Qu’est-ce que les pleurs de décharge ?

Description

Votre nourrisson pleure beaucoup sans raison apparente, et ce, surtout le soir vers 18 heures ? Il peut s’agir de pleurs de décharge. Les pleurs de décharge sont des pleurs intenses, généralement difficiles à calmer. Ils apparaissent entre la naissance jusqu’à 3 ou 4 mois environ avec un pic observé autour de 6 à 8 semaines de vie. Ces pleurs peuvent également apparaître la nuit durant le sommeil. C’est une phase de développement normal de votre bébé qu’il va falloir accompagner. Attention, il ne faut pas confondre ses pleurs de décharge avec pleurs à cause des coliques : ces derniers n’ont pas lieu que le soir.

Causes et conséquences des pleurs de décharge

Quand la nuit arrive, cela peut avoir un caractère inquiétant pour votre nourrisson. Il est tendu, le visage crispé, les poings serrés, les jambes repliées sur le ventre et se met à émettre des cris stridents. Le bébé n’ayant que ce moyen de communiquer, ses cris et ses pleurs sont sa manière pour lui d’exprimer le trop-plein d’émotions vécues au cours de sa journée et évacuer les tensions.

Que ce soit à cause d’une fatigue trop importante, d’une trop grande stimulation, d’une accumulation d’émotions dans la journée, d’un besoin d’être rassuré et d’évacuer son stress ou encore d’un manque de confort, votre bébé se sent submergé et a besoin de contact, de trouver du réconfort et de s’apaiser auprès de personnes en qui il a confiance : vous, sa maman, son papa.

See also  CBD oil: the best way to consume CBD

Solutions efficaces contre les pleurs de décharge

Soulager bébé

Pour l’accompagner et le soulager, soyez vigilant au temps de sommeil de votre nourrisson et proposez-lui des siestes régulièrement afin d’éviter toute dette de sommeil. Vous pouvez également essayer l’emmaillotage : cette technique lui permet de se sentir comme quand il était dans votre ventre il y a quelques semaines. Cela l’apaisera et le calmera.

D’autres solutions comme le prendre dans vos bras, le bercer, le porter, le faire téter, lui parler doucement, chanter des berceuses ou lui faire écouter des bruits blancs sont toutes aussi efficaces. Il peut également être intéressant de créer une routine apaisante le soir, une balade en poussette, un bain avec vous, un massage ou encore le mettre en peau à peau.

Aider les parents

Il est primordial de rester serein au maximum pour accompagner les pleurs de décharge de votre enfant. N’hésitez pas à chercher et à demander de l’aide auprès de votre entourage et à organiser votre soirée avec votre partenaire pour vous relayer. Selon la méthode Montessori et la règle de 3, il n’y a lieu de s’inquiéter que si votre nourrisson pleure plus de 3h par jour, au moins 3 fois par semaine, et ce, pendant 3 semaines.

Pour conclure

Les pleurs de décharge sont normaux, pour qu’il puisse s’exprimer et extérioriser ses émotions. Il n’y a pas de solution miracle pour les supprimer, seule votre présence est essentielle. En tant que maman, ces moments sont difficiles, mais vous oublierez vite et vous ne retiendrez que les moments de bonheur. Le plus important est d’être présents pour nos bébés. En cas de doutes, n’hésitez pas à prendre contact avec un médecin expert ou un pédiatre.

See also  Coconut oil and eczema: the benefits

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut
Retour haut de page