Est-ce qu’un appareil auditif peut provoquer des vertiges ?

Délivré par l’audioprothésiste en cas de troubles de l’audition, l’appareil auditif doit être réglé et installé de manière adaptée dans l’oreille d’une personne.  Un appareil auditif peut-il être à l’origine de vertiges ?

L’appareil auditif : un appareillage pour quelle maladie ?

Installé dans le conduit auditif, cet appareillage intra-auriculaire capte les sons qui parviennent à l’oreille de la personne atteinte de troubles auditifs et les convertit en impulsions électriques. Ces aides auditives offrent la possibilité de composer la perte auditive pour soulager le cerveau et offrir aux patients la possibilité d’entendre de nouveau.

L’appareil auditif s’installe avec facilité : il suffit de placer l’aide auditive à l’arrière de l’oreille en ajustant le fil de l’écouteur le long de l’organe auditif puis de loger l’appareil dans le conduit auditif.

Cette aide auditive qui assure l’équilibre et l’audition de la personne qui en a besoin, est un traitement efficace contre plusieurs troubles et problèmes liés aux oreilles :

La maladie de Ménière

Cette maladie chronique également appelée vertiges de Ménière et diagnostiquée par un médecin, apparaît entre 40 et 60 ans chez un public plutôt féminin. Il s’agit d’une accumulation d’endolymphe dans l’oreille interne qui provoque une pression intra-auriculaire à l’origine de vertiges, d’une altération de la perception des sons et d’un déséquilibre.

Une personne atteinte de la maladie de Ménière souffre de vertiges violents pouvant perdurer pendant une journée entière, accompagnés de nausées, vomissements, palpitations cardiaques, sueurs et troubles digestifs. En plus d’une perte auditive progressive, certains patients font face à des acouphènes plus ou moins intenses durant les crises de vertige, telle une sensation permanente de bourdonnements et sifflements.

See also  Juice extractor: why buy one and how to choose well

La presbyacousie

Baisse progressive et évolutive de l’audition, la presbyacousie survient suite au vieillissement de l’oreille interne, pouvant évoluer vers une surdité au fil du temps. Cette maladie chronique intervient parfois chez des patients dont l’âge est jeune, notamment lors de la présence de facteurs génétiques, de prise de traitements toxiques ou de maladies diverses (problèmes cardiaques, diabète, hypercholestérolémie). Les symptômes de cette maladie impactent la vie des patients qui distinguent les sons aigus avec difficulté : acouphènes, gêne conversationnelle, diminution de la compréhension orale, troubles du lien social… Jusqu’à un repli sur soi voire une dépression.

Les traumatismes ORL

Différents de la maladie de Ménière ou de la presbyacousie, les troubles ORL ont des causes multiples comme un accident de la voie publique, une tumeur auriculaire, une infection brutale ou une exposition prolongée face à un volume sonore élevé. Étant un organe fragile, les cellules sensorielles de l’oreille interne sont détruites et certains sons demeurent bloqués et non transmis au cerveau.

L’otospongiose

Maladie ORL congénitale, l’otospongiose est l’absence de renouvellement de l’os de l’oreille qui évolue progressivement vers une surdité totale. Les patients atteints par cette pathologie souffrent de crises d’acouphènes, de vertiges et de difficultés d’audition qui ne peuvent s’améliorer que par un traitement chirurgical (ablation de l’étrier et installation d’une prothèse auditive).

D’autres causes gênantes et douloureuses peuvent être à l’origine de la pose d’un appareil auditif : hypoacousie, otite, surdité de perception, acouphènes, etc.

Quels effets secondaires dans le cadre d’un appareil auditif ?

La pose d’appareils auditifs est à l’origine de plusieurs effets secondaires, dont certains qui peuvent disparaître au fil des mois. Parmi eux, on retrouve :

See also  Comment choisir une mutuelle étudiante ?

  • La sensation de vertige : lors de la première installation d’un appareillage auditif, certains patients peuvent subir la survenue de vertiges qui sont la résultante de l’adaptation du cerveau à ce nouvel appareil. Cette sensation de vertige peut aboutir au malaise, mais ne doit pas perdurer ; le cas échéant, ces symptômes peuvent être le signe d’un dérèglement de l’appareil auditif qui doit pousser à consulter son audioprothésiste.
  • La douleur auriculaire : mal ajusté, l’appareillage peut provoquer une gêne voire une douleur au niveau du conduit auditif ou à l’arrière de l’oreille. Certaines personnes connaissent également d’hypersensibilité voire d’une réaction allergique aux composants des appareils auditifs malgré leur succès à un panel de test clinique.
  • Les céphalées : tout comme l’impression de vertige, les maux de tête durent le temps d’adaptation à la solution auditive ; en cas de migraines chroniques, il paraît essentiel de consulter son audioprothésiste voire son médecin qui s’assureront du réglage de l’appareillage pour un confort auditif optimal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut
Retour haut de page