Famille recomposée : les difficultés d’un nouveau départ

Famille recomposée : les difficultés d’un nouveau départ

Le modèle familial a beaucoup changé depuis quelques décennies. Les familles recomposées sont de plus en plus courantes. Une séparation n’est jamais aisée, mais un nouveau couple, une nouvelle vie, et des enfants de part et d’autre amènent son lot de difficultés supplémentaires. Abordons les différentes complications que vous pouvez rencontrer lors d’un nouveau départ en famille recomposée, puis les conseils que vous pourrez appliquer pour démarrer cette nouvelle vie plus sereinement tous ensemble.

Les principales difficultés d’une famille recomposée

Comme la famille dite traditionnelle, la famille recomposée peut apporter son lot de défis. Cependant, il est encore plus complexe de vivre sous le même toit lorsque deux partenaires refont leur vie.

Un style d’éducation différent

Il y a différents styles d’éducations parentales, on peut parler de style autoritaire, distant, permissif et démocratique. Il n’est déjà pas évident de trouver un bon équilibre dans son propre style parental, mais lorsqu’un nouveau partenaire arrive à la maison, il se peut que l’on remarque des différences qui n’étaient pas évidentes lorsque les enfants n’étaient pas intégrés au couple.

Il y a alors deux modèles éducatifs au sein du même foyer. Dès lors, les enfants de l’un peuvent ne pas obéir aux mêmes règles de l’autre conjoint. Cela peut amener à des conflits dans le couple, mais également vis-à-vis des enfants du partenaire et ainsi créer une scission dans la famille.

Le conflit de l’enfant

Un enfant va chercher l’amour de ses deux parents et parfois même principalement du parent avec qui il ne partage pas le principal de ses moments. Il peut y avoir un conflit intérieur chez l’enfant qui ne veut pas avoir la sensation de trahir le parent « absent » en nouant des liens avec le nouveau partenaire de sa mère ou de son père. Certains enfants peuvent penser qu’éprouver de l’amour envers le beau-parent reviendra à enlever de l’amour pour son propre parent. Cela pourra alors se traduire par un sentiment de rejet, d’agressivité, ou de l’indifférence.

See also  What's better, a nap or a walk after lunch?

Le conflit du parent

À l’âge de 14 ans, un enfant peut choisir légalement avec quel parent il souhaite vivre. Ce peut être une forte source d’angoisse pour le parent ayant la garde principale de l’enfant de le voir choisir le foyer de l’autre parent biologique. Il arrive que via cette peur insupportable, le parent va tout faire pour plaire à son enfant et éviter toute confrontation. Lors d’un désaccord avec le conjoint, il se peut que le parent se range forcément du côté de l’enfant (parfois à tort). Il peut donc y avoir un conflit de pouvoir entre le beau-parent et l’enfant.

Nos conseils pour votre nouvelle vie en famille recomposée

Il peut sembler être un défi insurmontable d’être parents et de vivre un nouveau départ en famille recomposée, mais des conseils peuvent vous aider à vivre mieux ensemble.

Prendre son temps

Il est important pour l’équilibre de l’enfant de ne pas l’exposer à votre nouvelle relation trop tôt. Avant la présentation, il est important de se questionner sur la durabilité de votre nouveau couple, car l’enfant peut souffrir d’une blessure suite à un attachement s’il y a rupture.

Lorsque vous êtes convaincu d’avoir trouvé le partenaire qui vous correspond, n’hésitez pas tout d’abord à en discuter avec vos enfants en leur annonçant que vous fréquentez quelqu’un. Puis en choisissant une communication saine, demandez-leur où et comment ils souhaiteraient faire sa rencontre. Il est important de respecter le rythme de vos enfants et donc leur demander leur avis à chaque étape.

Les liens avant l’autorité

Il est essentiel que le beau-parent crée tout d’abord des liens avec les enfants avant d’établir son cadre éducatif. Il faut une relation positive entre le partenaire et les enfants avant même de prendre des décisions d’éducation. C’est au parent biologique de faire autorité en premier lieu. Vous pourrez par la suite en discuter en couple (lorsque les enfants sont absents) afin d’établir un cadre adapté à la famille recomposée.

See also  How to lose weight effectively before summer?

C’est dans ce sens que la communication est la clef d’une bonne vie en famille et ainsi avoir un environnement sain : être à l’écoute de son partenaire et ses enfants, mais également de ses propres enfants.

Mais il est également indispensable de continuer à passer du temps seul avec ses propres enfants. Des moments de qualité sont privilégiés, seuls, et en famille recomposée, afin d’obtenir un cadre éducatif sain et heureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut
Retour haut de page