Reconnaître une piqûre de taon et savoir comment réagir

La piqûre de taon est-elle inoffensive ? La réaction des piqûres d’insectes provoquent parfois de curieux symptômes qui inquiètent toute la famille : quelles sont les conseils et astuces naturelles pour les prévenir et les soulager ? Quand faut-il faire appel à un médecin ?

Avez-vous été piqué par un taon, une tique, une guêpe ou un moustique ?

Les mouches à cheval

Le taon est aussi appelé mouche à cheval ou taon à cheval. C’est un insecte de la famille des Tabanidae, un diptère voisin du moustique, de la taille d’une mouche trapue qui est hématophage, autrement dit, qui se nourrit du sang d’autres êtres vivants. Les taons sont actifs le jour. Ils pullulent à la saison chaude de mai à septembre, appréciant les milieux humides, les étendues d’eau et la proximité du bétail : pensez-y alors que vous séjournez en bord de mer, à proximité d’une piscine ou à la campagne.

Reconnaître les symptômes des piqûres de taon

La douleur d’une piqûre de taon est vive et intense. Une tache ou une plaque rouge se forme à l’endroit de la piqûre et la zone enfle très vite. Viennent ensuite des démangeaisons et une sensation de brûlure ou de chaleur.

Les réactions qui suivent les piqûres de taons sont semblables à celles des piqûres d’abeille et de guêpes en termes de douleur : celle-ci persiste quelques heures, a contrario des piqûres de moustiques qui restent superficielles. Question aspect, l’inflammation et la coloration rouge restent quelques jours autour de la piqûre qui finit par prendre l’aspect d’un bouton clair. Quant à la tique, l’insecte reste souvent sur la peau, tandis que la piqûre peut être sans douleur.

See also  How to limit stress for the arrival of baby

Quand faut-il appeler le médecin ?

Des remèdes naturels et sans danger peuvent soulager les symptômes de la piqûre de taon. Cependant, si vous êtes piqué et présentez une réaction allergique : début d’œdème de Quincke, montée de fièvre, difficulté respiratoire, nausées, chute de tension ou choc anaphylactique, prenez conseil chez un médecin ou appelez les urgences.

La piqûre d’un taon, insecte hématophage, s’apparente à une véritable morsure et certains sujets y sont très sensibles, comme ils le seraient avec d’autres piqûres (abeilles, guêpes ou tiques), les venins entraînant des réactions toxiques locales. Pour autant, la gravité des symptômes dépend souvent de la dose de venin reçue et les attaques par un essaim sont bien plus dangereuses qu’une piqûre isolée. 

Il faut noter ici que les tiques peuvent être infectées par des maladies : maladie de Lyme, anaplasmose ou encore babésiose. La consultation d’un professionnel de santé est dans ce cas impératif : il vous indiquera la marche à suivre et effectuera les examens nécessaires pour s’assurer que vous n’ayez pas été contaminé.

Piqure Taon

Soulager la piqûre de taon

Prévenir l’inflammation

En cas de morsure de taon, appliquez une poche de glace sur la plaie : il faut refroidir la zone de la piqûre, puis désinfecter généreusement autour du point de piqûre. L’application d’une crème anti-inflammatoire (antihistaminique ou à base de cortisone faiblement dosée) ou d’huiles essentielles et l’ingestion de granules homéopathiques permettent d’éviter les démangeaisons et surtout les irritations induites, la peau étant rouge et enflammée, donc fragilisée.

Focus sur les huiles essentielles adaptées aux piqûres d’insectes

Les huiles de Lavande aspic et de Menthe des champs soulagent l’inflammation et préviennent les démangeaisons : mélangez 2 gouttes de chaque huile diluées dans 5 à 10 gouttes d’huile végétale. Pour les enfants de plus de trois ans, cantonnez-vous à une goutte de Lavande Vraie et quelques gouttes de macérât huileux de Calendula. Renouvelez l’application deux fois par jour. Si l’inflammation ne s’atténue pas sous 48 heures, consultez un médecin. Préventivement, on peut déposer quelques gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus citronné ou de Citronnelle à même la peau ou sur ses vêtements pour éloigner les insectes et éviter les risques de piqûres.

See also  Conseils pour un accouchement naturel

Laisser un commentaire

Retour en haut
Retour haut de page